Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Saint François d'Assise

le saint patron de notre paroisse

buste Francois buste Francois   Né à Assise (Italie) en 1182, on le connaît d’abord sous le nom de Jean Bernadone. Mais, son père, de retour d’un voyage en France où il fait du commerce, a préféré le prénommer François. Comme François est né à Assise, on l’appelle François d’Assise.

 

Il connaît une enfance comblée, avec une confortable aisance matérielle. Son père est un riche marchand de tissu et il est préparé à prendre la succession de son père.

 

Il a une vie très dissolue. Il dépense beaucoup d’argent, organise de belles fêtes, il est le prince de la jeunesse argentée d’Assise. Il rêve de devenir chevalier, mais il se retrouve en prison pendant un an. Puis, il tombe malade. Peu à peu, il a l’intuition qu’il y a mieux à faire.

 

Un jour, dans la chapelle de Saint Damien, il entend le Christ lui dire « va et répare ma maison qui tombe en ruine » Il comprend qu’il faut réparer les chapelles en ruine dans la campagne d’Assise. Il a alors 23 ans.

 

Il renonce l’année suivante à ses biens et rompt avec sa famille. Il ne veut plus rien garder de son père et se met à quêter comme un mendiant.  En 1208, il assiste à une messe et entend le prêtre qui lit l’Évangile : « Annoncez partout que le royaume de Dieu est proche… N’emportez ni or ni argent… ». Pour François, c’est l’illumination. Voilà ce qu’il doit faire. Il a trouvé sa vocation. Muni d’une simple tunique serrée par une corde à la taille, il va annoncer l’Évangile aux plus pauvres. Ils soignent des lépreux.

 

Très vite des hommes se joignent à lui, il fonde les « Frères Mineurs ». Puis des femmes ont adopté le même style de vie en particulier Claire. Elles formeront les premières religieuses clarisses.

 

François, ses amis et les clarisses ne vivent que de l’Évangile. Ils annoncent que Dieu est bon et que le plus beau cadeau que Dieu nous ait fait, c’est son fils Jésus, qui s’est fait homme.

 

Un jour, alors que Noël est proche, François dresse la première crèche vivante.

 

De plus en plus identifié à Jésus, il se retire dans la montagne. François prie beaucoup. Les stigmates de la Passion de Jésus se manifestent visiblement dans son corps.

 

Devenu presque aveugle, il se retire à Saint Damien où il a composé le « Cantique des Créatures » et son « Testament ». Le 3 octobre 1226, à l’âge de 44 ans, il meurt.

 

En 1228, il est proclamé saint et le Pape fait construire en son honneur une basilique à Assise, ville qui est devenue un symbole de la rencontre des religions. Le monde entier vénère François pauvre et témoin de l’Évangile et qui a été proclamé patron des écologistes en 1979. On le fête le 4 octobre.

Article publié par paroisse St François d'Assise en Douaisis • Publié Mercredi 16 juin 2010 - 14h49 • 3276 visites

Haut de page